Faire et défaire

Parce que je ne peux pas les stocker, parce qu’elles me prennent trop de place et surtout parce que je vais réutiliser les petits jouets pour un autre projet j’ai démonté quelques planches originales de mon dernier album En route !

Petit pincement au coeur quand je pense au temps que j’ai passé à composer, décomposer, placer, replacer et tout coller…

Un projet pousse l’autre. That’s life.

Le petit chat-mot

Le secteur jeunesse de la Bibliothèque Départementale de Prêt de l’Ardèche produit deux fois par an une publication nommée « le Petit Chat-Mot » qui recense ses coups de cœurs parmi les parutions de l’édition jeunesse des derniers mois. Chaque numéro du « Petit Chat-Mot » met en avant un auteur qui en réalise les illustrations.

J’ai eu le plaisir d’être invitée, avec mes p’tits jouets, à réaliser celles du dernier numéro.

Voici quelques images de « mon » Petit Chat-Mot.

Un grand merci à toute l’équipe du secteur jeunesse !

 

(conception graphique : Perluette & BeauFixe)

 

 

J’aime Lire Max

La Captive du château, mon petit roman au titre digne d’un film hollywoodien des années 50 reparait ce mois-ci dans la revue J’aime Lire Max 100 % Mystère. Il avait connu une première vie il y a quelques années dans (feu) la revue DLire. Le revoici, le revoilà, toujours avec les illustrations de François Duprat, en compagnie de 3 autres histoires.

Et devinez où démarre mon histoire ? 

Dans un vide-grenier.

Non !

Si.

ABC in progress

Et je continue avec les bulles et les ronds, l’esprit bien occupé par la fabrication de l’exposition du Joyeux Abécédaire.

Choix des jouets, sélection des scènettes, des fonds de couleur, des formats et en même temps intense réflexion sur les différents procédés de fixation à trouver et imaginer pour faire tenir durablement tout ce petit monde. Aucun jouet n’a la même forme, la même taille ni la même matière, certains seront vissés d’autres seront collés, d’autres remplis de résine comme le petit capitaine ci-dessous.

 

A suivre…

dodo sur le dos et pied dans le plat

Dans le carré ci-dessous j’ai rangé plein de ronds. Ce sont ceux que j’ai trouvé dans mon atelier à la suite d’un petit safari photo. Ils n’y sont pas tous bien sûr, je n’ai fait qu’effleurer  de mon objectif la première strate du bazar qui règne dans la pièce malgré mes rangements compulsifs. D’autres ronds se cachent assurément, je partirai à leur recherche très bientôt.

 

En attendant j’ai du boulot car d’autres ronds s’installent tranquillement sur le rectangle de ma table de travail.

21 vitrines à composer, des papiers à découper, plein de petits jouets à fixer, des lettres à fabriquer : c’est le chantier de l’exposition de mon album  Le Joyeux Abécédaire qui est en préparation.

L’exposition sera disponible à la rentrée si la chasse aux ronds ne vient pas trop me distraire de mon travail. 

 

En guet-star : Dodo sur le dos, Pied dans le plat et Nettoyage de neuf

exposition Bric à Brac à la médiathèque de Mérignac – la suite

En début de semaine, avec l’aide précieuse de Marion et Emilie, j’ai installé mon exposition Bric à Brac dans la belle médiathèque de Mérignac.

La semaine prochaine je chargerai mes poubelles remplies de jouets dans la voiture mais aussi des planches originales de mon prochain album En route ! et je retournerai à la médiathèque pour des rencontres avec des classes.

En attendant voici quelques images de l’installation.

Et que trouvera-t-on dans cette exposition ?

…des hommes nus

…des têtes coupées…

 

…et en exclusivité mondiale ma petite collection de Kinder des années 90.

En route !

J’ai mis tout mon amour des voyages, des grands paysages, des expéditions exotiques, des randonnées bucoliques, des balades poétiques, des périples lointains, des excursions paresseuses et des promenades en tout genre dans ce dernier album à paraitre chez Didier Jeunesse mi-juin.

J’en avais déjà parlé et , aujourd’hui voici la couverture en avant-première : c’est cadeau.

 Et cadeau aussi : une page intérieure. 

 

Coquelicontes, festival du conte en Limousin

Abracadabra !

J’ai réalisé l’affiche 2017 du festival itinérant du conte en Limousin Coquelicontes : la voici, la voilà !

Le festival est organisé depuis son origine par le Centre régional du Livre en Limousin, les trois bibliothèques départementales de la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne et la Bibliothèque Francophone Multimédia (BFM) de Limoges.

 

exposition bric à brac à la ludothèque

La semaine dernière mon exposition Bric à Brac s’est installée à la ludothèque de la maison de quartier de Pahin à Tournefeuille dans le cadre de la semaine du jeu.

Le joli accrochage a été assuré avec talent par Cécile et Anne, un grand merci à elles.

Vendredi et samedi j’étais là pour animer des ateliers avec des classes et des familles.

Ensemble nous fouillâmes frénétiquement dans les petits jouets pour composer des collections Bricabracadantesques.

 

exposition Bric à Brac

Des nouvelles de l’exposition tirée de mon album Bric à Brac (édité par Didier Jeunesse).

Du 23 février au 06 mars les bulles de jouets s’installent à la ludothèque de Pahin à Tournefeuille.

(ouverture d’une parenthèse personnelle) Tournefeuille, charmante bourgade près de Toulouse où j’ai passé une partie de mon enfance, où j’ai fréquenté assidûment la bibliothèque dont je vis la création et où j’ai passé de longues heures au cinéclub et à la piscine municipale (fermeture de la parenthèse personnelle). Je me fais une joie d’y retourner.

J’aurai le plaisir de rencontrer des classes le vendredi 03 et d’animer deux ateliers samedi 04 mars.

 

Du 4 mai au 16 juin, hop, l’exposition des bulles se téléporte à la médiathèque de Mérignac où j’aurai également le plaisir de rencontrer des classes.

 

album jeunesse in progress

Après plusieurs semaines de collage intensif de milliers de jouets, les illustrations de mon prochain album jeunesse avec les éditions Didier Jeunesse ont été photographiées par Arnaud Saint Germès au studio Lucette à Toulouse.

Prochaine étape le bouclage.

En attendant reportage.

(oui j’aime bien faire quelques petites rimes, comme ça, en passant.)

Petit papa noël

En 1981 tandis que Charles épousait Diana, que Sophie Marceau et François Valéry chantaient Dream in Blue et que JR Ewing signait des contrats en buvant du whisky, moi, petite fille aux cheveux châtains et aux yeux noisettes, je faisais ma liste au père noël. Parfois les jouets arrivaient au pied de la cheminée et parfois non.

Avec mes frères et soeurs nous passions de longs moments à décortiquer le catalogue de jouets tout en rigolant des gags de Boule et Bill.

01-projouet-81-82

Ainsi, avec ma carabine, j’ai dégommé des pigeons en cartons qui tournaient sans s’arrêter (tir au pigeons électrique à piles non fournies, carabine 1 coup, six flèches) et j’ai patiné, cheveux aux vents, avec de splendides patins métalliques (suspension essieu pivotant, double amortisseur caoutchouc, réglable du 27 au 43).

02-projouet-81-82

Déguisée en mariée je squattais la tente d’indien de ma soeur (tissu coton imperméable, armature tube tapis de sol).

03-projouet-81-82

04-projouet-81-82 05-projouet-81-82

Ma soeur, à qui je communiquais des informations importantes depuis ma chambre grâce aux téléphones électriques à clavier (forme et couleur PetT, sonnerie, témoin lumineux, audition de 10 à 100 mètres, livrés avec 10m de fil).

06-projouet-81-82

 

07-projouet-81-82 08-projouet-81-82

J’ai longtemps rêvé devant ce porte-manteau tête de chien (recouvert de peluche, H 135 cm) qui n’est jamais arrivé hélas.

 

09-projouet-81-82

 

Tout comme le jeu Mon Imprimerie (une machine à imprimer rotative, 3 craies de couleur, 3 sachets de timbre, 1 rouleau de papier) dont la pub à la télé me fascinait, j’aurais tellement aimé fabriquer des faux billets…

11-projouet-81-82 12-projouet-81-82

Le destin a mis l’imprimerie sur mon chemin 30 ans plus tard, au détour d’une allée d’Emmaus, je l’ai acheté et j’ai enfin pu imprimer mon magot.

 

The end.

10-projouet-81-82