un été dans l’atelier

Cet été je n’ai pas gravi de montagne à pied ni bronzé sur le sable fin ni visité de pays lointain ni campé au bord d’un lac ni dormi à la belle étoile. Cet été, au frais dans un atelier,  je me suis appliquée à faire tenir une ribambelle de petits jouets dans des vitrines rondes pour confectionner l’expo de mon album Le Joyeux Abécédaire. Un été studieux donc, rythmé par le doux bruit de la défonceuse, de la perceuse, de la visseuse et de plein d’autres outils ne se terminant pas forcément par le son EUSE.

Voilà tout est presque fixé. J’attaque la partie « cartels » avec toutes les petites légendes des scènettes à coller puis ce sera le système de fixation au dos de la vitrine-bulle à installer.

L’expo pourra ensuite vivre sa vie et s’envoler de Zanzibar à Tombouctou en passant par Dunkerke et Labastide-Rouairoux sans qu’UN SEUL petit jouet ne bouge.

Ma copine Céline, qui est venue passer une petite semaine de vacances, a même eu droit à une formation « découpe de galette de médium à la défonceuse ». 

Une réflexion au sujet de « un été dans l’atelier »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *