atelier art plastique / les réserves du musée

Agen, janvier 2008.

 

Rappel des faits : Le musée des Beaux-Arts d’Agen a fermé ses portes pendant trois mois pour déménager ses réserves vers un lieu plus approprié (voir article).

 

Une exposition-laboratoire : « Les réserves : tout un monde ! » marque la réouverture du musée.
Elle est installée à proximité du musée, dans l’église des Jacobins.

En parallèle de cette expo, de nombreux rendez-vous sont proposés au public : conférence, apéro-philo, actions familles…

 

Frédérique Goussard, commissaire de l’exposition, me demande d’imaginer un atelier pour les enfants de 6 à 12 ans et pour leurs parents.

 

Nous disposons d’une journée et d’un grand espace au sein même de l’église des Jacobins, au milieu des fabuleux objets sortis des réserves le temps d’une exposition.

 

Pendant cet atelier les enfants et leurs parents devront créer leur propre « réserve ».

Une réserve bien rangée, effrayante, mystérieuse ou rigolote. Une réserve personnelle, familiale, historique, précieuse, poussiéreuse ou en couleur.

 

Nous mettrons à la disposition des enfants une foultitude de petits objets, jouets de pacotille,  bricoles diverses, fonds de tiroirs, petits boutons, trucs oubliés et images multiples. Une bonne occasion pour retourner chez mon broc préféré et lui acheter pleins « d’étrangetés » qu’il n’aurait jamais pensé vendre un jour.

 

Nous demanderons ensuite aux enfants de choisir des objets et de les organiser [ranger – accumuler – dissimuler – montrer – collectionner…] dans une boîte en carton selon leur envie et leur inspiration.

 

Première étape : installation du matériel

 

 Les objets, jouets, papiers, journaux…

Colle, ciseaux, peinture, encres, scotch, pinces…

Les boîtes en carton


C’est parti !


On fabrique des petites étagères, des renforts de carton, des casiers dans lesquels vont  s’organiser les objets choisis.

 
A droite de la photo un « poste » pistolet à colle a été installé. Les parents aident les enfants à réaliser leurs idées. Ils font preuve de beaucoup d’imagination et sont un précieux soutien pour fixer, coller, faire tenir des éléments parfois fragiles.


Et voilà quelques réalisations…

Toutes les boîtes sont là.
Chacune nous racontant une histoire.
Elles seront exposées avec les autres oeuvres dans l’église des Jacobins jusqu’à la fin de l’expo.
Les enfants viendront  ensuite les récupérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *