délocalisation

Je dois me rendre à l’évidence, mon atelier déborde. Plus le moindre petit bout d’étagère pour ranger le moindre petit bout de rien du tout.

 

atelier.jpg

Sous le porte-voix une (toute) petite partie de mes originaux.

 

 

Le moment me semble approprié pour  placer une publicité subtile

Les originaux de mes albums peuvent se louer !

Organisateurs de salons du livre, de manifestations culturelles, bibliothécaires vous trouverez des renseignements ici, et .

[Je ne t’exclus pas, toi, particulier, qui voudrais décorer ta chambre pendant 3 semaines avec mes illustrations, cette publicité te concerne aussi !]

 

En novembre retrouvez les planches originales des Voyages d’Hyppolite Podilarius au salon La Maman des Poissons à Pézénas

 

 

Revenons à la photo.

Sous le point d’interrogation, ce que l’on pourrait prendre pour un empilement de poubelles est en réalité la moitié du manuscrit de mon prochain album.

 

Encore un moment approprié (me semble-t-il) pour glisser une petite info.

Cet album verra le jour en 2013 chez Didier Jeunesse 

Comme 2013 n’est pas encore là je ne vais pas m’attarder sur le contenu de mes poubelles…euh pardon je veux dire sur le contenu de mon futur superbe album.

J’aurais bien le temps d’en reparler.

 

 

Bon, à ce stade de l’article, une question devrait te tarauder l’esprit génial lecteur : « Mais où est caché la seconde moitié de ce manuscrit ? »

Et c’est bien là le problème.

Il y en a partout : sur le bureau, dans le gros meuble, dans les toilettes, sur l’étagère…

A tel point que j’ai décidé de partir.

Ciao. Bye.

Pars Maria, et surtout ne te retourne pas.

 

Maintenant c’est ici que ça se passe.

 

atelier 02

 

 

Entre les machines à bois, le poste à souder, la fraiseuse et tout le reste mon atlas géant va voir le jour.

 

 

 

atelier-04.jpg

 

Et fini le pinceau 3 poils maintenant c’est le rouleau qui va envoyer du bois.

 

atelier-03.jpg

 

5 commentaires sur “délocalisation”

  1. Mais qu’est ce que tu fabriques en format gigantesque ?… Tu veux nous écraser ? c’est ça ?nous pauvres zôtres illustateurs riquiquis ?…

    Allez, tu fais quoi ?…

  2. Misère, tu as démasqué mon machiavélique plan. Je serais plus prudente à l’avenir.

    Tiens ben je vais te téléphoner, t’es chez toi ?   ;-)))

  3. Oh! Ah!!  Un ATLAS géant, mon dieu, que j’adorerai ça!!!  ça doit être génial à réaliser  (que ne suis-je pas illustratrice…).  Quant à louer les planches d’Hyppolite…un
    autre rêve…  Vivement 2013 alors!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *