je me souviens (épisode 1)

Aujourd’hui petite visite de bibliothèque.

Voici quelques livres dont les histoires ou les illustrations ont marqués mon enfance.

Tout a commencé avec celui-ci :  Le chat, la poule et le pigeon, une Belle Histoire écrite par Aïachi et dessinée par Elisabeth Alglave. C’est le premier livre que j’ai lu toute seule comme une grande du haut de mes…ben je sais plus tiens. Pas de date sur le livre.

Les Belles-Histoires nous racontaient de belles histoires. Il y avait celle d’Edouard, le loir bien tranquille, soudain dérangé dans son petit confort par une ribambelle d’intrus. Les dessins qui représentent la maison d’Edouard sont plein de petits détails. L’illustrateur (Dominique Briffaut) à moins que ce ne soit une illustratrice dessinerait des placards fantastiques !

J’aimais aussi les dessins d’Henri Galeron dans le matin de Martin, texte de Marie Tenaille. Je trouvais que les pantoufles de Martin étaient drôlement bien rangées près de son lit !

Ecrite par Chantal de Marolles et dessinée par Georges Lemoine : Maradja et la pierre précieuse.

Et puis il ya eu Zaza…grand souvenir que Zaza…

La petite souris aux trois cloches : la cloche à petits mots pour les mots jolis, la cloche pour les moyens mots (les mots de tous les jours) et la cloche à GROS mots (mots méchants et insultes terribles…) Ecrite par Jaqueline Cohen et Bernadette Desprès, les mamans de Tom-Tom et Nana, cette histoire est toujours publiée chez Bayard.

Encore une histoire de souris !  Après le déluge, un livre écrit et illustré par Adéla Turin et Nella Bosnia aux Editions des Femmes (1975). La famille Radeville vit tranquillement entre la cuisinière et le garde-manger, Madame Radeville est aux fourneaux, Monsieur Radeville est au boulot. Jusqu’au jour ou un tuyau crève juste à côté du trou de souris…

 

Restons avec les souris. Voici le beau livre de Léo Lionni, Alexandre et la souris mécanique (école des loisirs 1974)

 

Amandine ou les deux jardins est une histoire que j’ai adorée. Ecrite par Michel Tournier et illustrée par Joëlle Boucher, je me voyais sauter le mur et explorer le jardin plein de mystères comme Amandine, l’héroïne de l’histoire..

"D’abord je n’ai vu qu’un fouillis de verdure, un vrai taillis, une mêlée d’épines et d’arbres couchés, de ronces et de hautes fougères, et aussi un tas de plantes que je ne connais pas. Tout le contraire du jardin de papa, si propre et si bien peigné. J’ai pensé que jamais je n’oserais descendre dans cette forêt vierge qui devait grouiller de crapauds et de serpents."

Il y avait aussi du même auteur Pierrot ou les secrets de la nuit, illustré par Danièle Bour (la maman de Petit ours brun, si, si…)

 

Le cheval dont on a tous rêvé, il était dans Le Petit Cheval de Cirque, une histoire de John Yéoman avec des dessins de Quentin Blake

 et la cavalière qui apprend à monter à cheval aussi vite que son ombre c’est l’indéboulonnable Martine of course !

de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier.

a suivre…

5 réflexions au sujet de « je me souviens (épisode 1) »

  1. Coucou Manu, c’est sympa de passer par ici. Je ne sais pas si ce livre de Michel Tournier est toujours disponible. Et puis moi qui furère un peu dans les brocantes, et bien je ne l’ai jamais vu non plus. Ceux qui l’ont lu l’ont gardé.

  2. bonjour, svp quel est le n° de l’exemplaire de maradja et la pierre précieuse ? et de quelle année date-t-il ? merci beaucoup ! 

  3. merci infiniment ! j’adorais ce livre, ainsi que d’autres titres de cette époque, et il a été donné à des cousins. et perdu… je tente de remettre la main sur un exemplaire  car je suis
    désormais une maman ! merci… revoir les images sur votre site m’a fait très plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *