L’été dans l’atelier

Un été studieux marqué par l’arrivée dans l’atelier de deux grandes et formidables tables qui ont provoquées chez moi une danse de la joie frénétique et enjouée.

Je ne m’en remets toujours pas…
Un petit projet sur les maternelles s’épanouit sur les grandes tables
Là je m’attaque au polystyrène par la face nord
Et là je shoote Amytiville, la maison du diable
Alors que l’envie de tailler la route augmente de jours en jours…
…je reste sérieuse et je tonds la pelouse pour empêcher l’invasion de couleuvres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *