4 réflexions au sujet de « peintres du dimanche »

  1. Bonjour madame Maria,
    Je suis un peintre du dimanche, comme vous dites. Mais j’espère que votre appellation « peintre du dimanche » n’a rien de péjoratif, car si tel est le cas, j’en serais très déçu. En effet, je m’exerce à la peinture à l’huile depuis mon plus jeune âge et ce, le dimanche, avec une régularité horlogère et familiale (mon père et son père avant lui s’adonnaient à cette tâche hebdomadaire par tous les temps).
    Aussi, je viens par le présent commentaire vous proposer mes services afin d’orner votre verte cuisine. J’ose espérer que vous répondrez favorablement à ma demande car j’avais depuis longtemps en rêve, l’envie (secrète) d’orner avec mes toiles dominicales une si belle cuisine.

    Je vous offre mes potons les plus dévoués.

    1. Très cher Roger n’ayez aucune inquiétude, j’ai beaucoup d’affection (et d’admiration) pour ceux que je nomme les peintres du dimanche et dont je pense avoir l’honneur de faire partie.
      Votre proposition me touche énormément et je serai très heureuse d’exposer une de vos œuvres dans ma verte cuisine.
      Pouvez-vous envoyer votre tableau à l’adresse cryptée suivante ?
      M*+° » »‘ 535 -*(‘[#\^`|{[
      Potons à l’eau mais aussi potons à l’huile.

  2. Excusez moi de vous importuner à nouveau Madame Maria mais il s’est produit une erreur lors de mon précédent message. Je n’ai bien sûr rien à voir avec le lien qui s’ouvre lorsque vous cliquez sur mon nom dans le précédent commentaire et j’en suis désolé. Je n’ai bien sûr pas de site internet mais je peux vous envoyer des photos de mes peintures à votre adresse si vous me la donnez.

    Très potonement

  3. Excusez moi mais je suis Giselle, une amie de Robert et je peins aussi le dimanche mais pas tous les dimanches…
    Ca vous intéresse ?…
    Je vends pas cher.

    Potu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *